Le mot du président

A l'issue de la dernière Assemblée Générale du 30 juillet 2008, après avoir longuement réfléchi, j'ai accepté d'assumer la présidence du C.S. MARS BISCHHEIM, club centenaire, qui est l'un des pionniers du football alsacien et qui devra rester un symbole de ce sport le plus populaire. Je suis donc le 23e président du CS Mars depuis sa création en 1905.

Cette décision ne fut pas facile à prendre, car depuis plusieurs années, le C.S. Mars comme sans doute beaucoup d'autres clubs, se trouve confronté à d'énormes difficultés, non seulement sportives ou administratives, mais souffre également du manque de bénévoles capables de faire fonctionner de la meilleure manière possible notre club confronté à des directives fédérales de plus en plus compliquées.

Bien que n'étant pas un membre de longue date, mais par contre un footballeur passionné avec une foi de compétiteur, j'ai rejoint il y a quelques années ce club dans lequel j'ai trouvé une certaine chaleur, mais j’ai aussi pu constater qu'il s'y trouvait un potentiel sportif qu'il faut maintenir, voire développer. J'ai réussi à convaincre quelques personnes auxquelles j'ai demandé de relever ce défi pour sortir ce club de l'ornière et essayer de redorer ce blason terni durant cette période chaotique.

Avec une nouvelle équipe, j'ai repris ce flambeau pour repartir de l'avant et surtout pour retrouver des valeurs qui font défaut dans le milieu du football, et ceci grâce à la mise en place de nouvelles structures et avec des hommes et des femmes qui sont prêts à mouiller le maillot. J'en profite pour faire honneur et remercier les joueurs et joueuses qui, dans cette difficulté, ont répondu spontanément présent en me faisant confiance et qui défendront avec foi les couleurs bleues du C.S. Mars.

Mais pour réussir ce défi, il faudra serrer les coudes en restant solidaires, mais il faudra aussi et surtout que notre municipalité, consciente de nos soucis, joue le jeu et reste notre partenaire privilégié pour que l'un des plus anciens clubs de Bischheim puisse non seulement pérenniser son rôle social dans le milieu de la jeunesse, mais arrive aussi à refaire briller, comme par le passé, les couleurs locales au-delà de notre région.

Mon vœu le plus cher, c'est que le C.S. Mars ne soit pas simplement une planète dans notre galaxie, mais qu'il retrouve la place qui est la sienne dans le giron du football alsacien et que Bischheim redevienne, comme par le passé, cette place forte tant redoutée par nos adversaires.

Longue vie au C.S. MARS BISCHHEIM

Christian Rietsch

Président Général

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site